Ainsi soient-ils saison 1, de Bruno Nahon

Fiche technique :

Titre : Ainsi soient-ils (saison 1)

De Bruno NAHON, Vincent POYMIRO, Rodolphe TISSOT & David ELKAÏM

Avec Jean-Luc BIDEAU, David BAIOT, Clément MANUEL…

Année : 2012

A l’automne 2012, si une série télé a bien fait parler d’elle en France, c’est Ainsi soient-ils, l’une des rares productions françaises « audacieuses », et tentant d’apporter un nouveau souffle à notre paysage audiovisuel. S’intéressant à cinq jeune candidats à la prêtrise, face à leurs doutes et à leur future vocation, cette dernière, si elle a rencontré un très bon accueil du grand public, a été très critiquée par le monde ecclésiastique. Mettant en scène deux personnages homosexuels prêts (ou pas ?) à assumer le sacerdoce chrétien, cette série ne pouvait que nous intéresser… Quelle vision apporte-elle sur l’homosexualité, mais aussi sur sa place dans le catholicisme ? Les auteurs ont-ils su éviter les clichés pour poser les bonnes questions ? Lire la suite

Vol au-dessus d’un nid de coucou, de Ken Kesey

Fiche technique :

Titre : Vol au-dessus d’un nid de coucou

Auteurs : Ken Kesey

Editeur : Stock

ISBN : 978-2234054844

Première publication : 1962 (1963 pour la VF, sous le titre La Machine à brouillard)

L’histoire se déroule dans un hôpital psychiatrique pour hommes. Une infirmière tyrannique impose aux patients un règlement strict et punitif. Mais quand Mc Murphy, un voyou irlandais, y est transféré, le quotidien trop bien réglé de l’établissement va peu à peu s’effriter… On ne présente plus Vol au-dessus d’un nid de coucou, tant ce roman culte est connu. Aussi, serez-vous peut-être un peu surpris de le trouver ici ? Mais étant donné que la narrateur de l’histoire, Browden, est un métisse amérindien… Tant le contexte très fraternel du récit, autant que sa puissante conclusion, font de ce roman une oeuvre qui s’impose d’elle-même sur notre site.

Lire la suite

La voie des éphèbes, de Tsuneo Watanabe & Jun’ichi Iwata

Fiche technique :

Titre : La voie des éphèbes

Auteurs : Tsuneo Watanabe & Jun’ichi Iwata

Editeur : Trismégiste

ISBN : 978-2865090242

Première publication : 1987

L’ouvrage que nous vous présentons cette fois-ci est unique à bien des égards. D’abord, parce qu’il a été écrit par un japonais, mais ce, directement en français. Ensuite, parce qu’il nous éclaire sur un aspect de l’histoire et de la culture nipponne que peu de gens connaissent. Il s’intéresse au « shûdo » (衆道), c’est à dire, la voie des éphèbes. Dans ce livre, l’auteur présente ce concept passionnant, mais aussi et surtout son histoire. Il s’appuie pour cela sur de nombreux ouvrages de références japonais, tout autant que sur des thèses publiées au Japon dans l’université au sein de laquelle il était enseignant, et évidemment, sur ses propres connaissances. Le tout est largement illustré par d’anciennes estampes. De tout cela, il tire des conclusions quant à la dévalorisation du masculin dans les sociétés modernes.

Lire la suite

Les mangas d’Aya Kanno

Le site est en train de subir de nombreuses modifications dans sa structure, et nous réfléchissons à la meilleure manière d’en présenter le contenu. Parallèlement à cela, les lectures de livre et rédactions d’articles avancent. Mais comme toujours, les choses prennent du temps… Dans ce genre de période, nous mettrons à jour Deux-Esprits.free.fr avec des articles plus « légers », d’une certaine manière, mais qui continuent à aborder le sujet qui nous intéresse. On inaugure donc notre section « Bonus » en vous présentant le travail très singulier d’une dessinatrice de BD japonaise : Aya Kanno.

Son oeuvre phare, intitulée Otomen, nous avait bien mis la puce à l’oreille… Ce manga raconte l’histoire de garçons efféminés, qui s’intéressent à la couture, sont particulièrement doués en maquillage ou en cuisine, mais qui n’en restent pas moins viril et doués en arts-martiaux. Tout au long de cette série, la dessinatrice se plaît à décrire le quotidien pas si ordinaire de ses otomen (= fémimen), ces hommes qui sont capables de faire preuve d’autant de virilité que de sensibilité. Tout est traité sur le ton de l’humour, et doit donc être pris pour ce que c’est : une oeuvre d’abord de divertissement. Il n’empêche qu’on remarque la très faible présence féminine dans cette oeuvre, mais surtout que la dessinatrice a imaginé toute une fraternité d’hommes féminins, qui se réconfortent les uns les autres… Simple coïncidence ou véritable inspiration ? Lire la suite

Au pays des hommes nus, de Tobias Schneebaum

Fiche technique :

Titre : Au pays des hommes nus

Auteur : Tobias Schneebaum

Editeur : Stock, puis 10/18, puis J’ai Lu

ISBN : 978-2264019028 (édition 10/18)

Première publication USA : 1969 (1971 pour la France)

Tobias Schneebaum, peintre né en 1922, entreprenait dans le milieu des années 50, un voyage au fin fond du Pérou. Fuyant la civilisation pour trouver son équilibre intérieur, il s’engouffre dans la jungle et rejoint une mission chrétienne, où un prêtre tente, tant bien que mal, de convertir les quelques indiens Pueranga qui y vivent. Après avoir séjourné quelques temps auprès du missionnaire, de son assistant Hermano et de Manolo, le médecin du village, Tobias Schneebaum décide de repartir, de s’enfoncer encore plus loin, en quête de lui-même et à la rencontre de tribus plus « primitives ». C’est alors qu’il croise la route d’Akaramas, des autochtones connus pour être cannibales. Armé de sa seule candeur et de sa naïveté, alors âgé d’une trentaine d’années, il sera contre toute attente intégré à cette tribu, et vivra à leurs côtés pendant plusieurs mois… avant de faire le choix de retourner à la civilisation moderne. Lire la suite

Une vocation gâchée… pour rien !

Hier, en rédigeant le billet sur « Ce que la bible dit… », je ne pouvais m’empêcher de repenser à cette histoire qu’un de mes très bon ami m’avait raconté il y a quelques mois. Il m’avouait qu’un de ses amis avait renoncé à prononcer ses voeux pour devenir prêtre. Pour quelle raison ? Car il avait réalisé qu’il était « homosexuel », et ne supportait plus la pression. Tiraillé entre sa sensibilité et ce qu’il croyait savoir du contenu de la Bible, il a préféré ne pas devenir prêtre…

En entendant cette histoire, je ne pouvais m’empêcher d’être peiné. Mais quel paradoxe ! Quelle honte ! Les vocations sincères sont trop rares aujourd’hui pour qu’on se permette de laisser se démotiver ceux qui aspirent à servir le Ciel. Lire la suite