La voie des éphèbes, de Tsuneo Watanabe & Jun’ichi Iwata

Fiche technique :

Titre : La voie des éphèbes

Auteurs : Tsuneo Watanabe & Jun’ichi Iwata

Editeur : Trismégiste

ISBN : 978-2865090242

Première publication : 1987

L’ouvrage que nous vous présentons cette fois-ci est unique à bien des égards. D’abord, parce qu’il a été écrit par un japonais, mais ce, directement en français. Ensuite, parce qu’il nous éclaire sur un aspect de l’histoire et de la culture nipponne que peu de gens connaissent. Il s’intéresse au « shûdo » (衆道), c’est à dire, la voie des éphèbes. Dans ce livre, l’auteur présente ce concept passionnant, mais aussi et surtout son histoire. Il s’appuie pour cela sur de nombreux ouvrages de références japonais, tout autant que sur des thèses publiées au Japon dans l’université au sein de laquelle il était enseignant, et évidemment, sur ses propres connaissances. Le tout est largement illustré par d’anciennes estampes. De tout cela, il tire des conclusions quant à la dévalorisation du masculin dans les sociétés modernes.

Lire la suite

Hosteen Klah, homme-médecine et peintre sur sable navaho, de Franc J. Newcomb

Fiche technique :

Titre : Hosteen Klah, homme-médecine et peintre sur sable navaho

Auteur : Franc J. Newcomb

Editeur : Le Mail

ISBN : 978-290395132

Première publication USA : 1964 (1993 pour la France)

Dans les années 1910, quand les J. Newcomb installe un comptoir commercial près de la de Gallup, ils y rencontrent Hosteen Klah, un homme-médecine particulièrement réputé au sein de la communauté navajo. Très vite, ils se lient d’amitié pour cet indien. Dès lors, tout au long de leur vie, ces colons fréquentèrent Klah et son clan, au fil des années et des saisons. Ils furent alors des observateurs très privilégiés des traditions navajo. Aussi, grâce à l’amitié qui lia Franc J. Newcomb à Hosteen Klah, ainsi qu’à sa passion pour l’histoire et la culture navajo, elle réalisa l’ouvrage ici présenté. Elle y retrace d’abord une partie des souffrances qu’on dues subir le peuple navajo, avant de s’attarder sur la vie de Hosteen Klah lui-même, ainsi que leur rencontre et sa propre vie à elle (n’hésite pas à se tirer la couverture à elle, pour bien se mettre en avant… Bref…). Lire la suite

The Zuni Man-Woman, de Will Roscoe

Fiche technique :

Titre : The Zuni Man-Woman

Auteur : Will Roscoe

Editeur : University of New Mexico Press

ISBN : 978-0826313706

Première publication : 1991

Connaissez-vous l’histoire incroyable de We’wha ? Très peu connue en France, elle est pourtant très singulière et révélatrice du « choc des cultures » qui survint quand les Etats-Unis se développèrent en tant que pays indépendant, au dépend des tribus amérindiennes d’origine. Tout commence en 1879, quand l’anthropologiste Matilda Coxe Stevenson et son mari arrivent dans un petit village Zuni, pour étudier les meurs et les coutumes des indiens pueblos. Très vite, ils y font la rencontre de la réputée We’wha, une indienne qui malgré son physique imposant, excellait dans de nombreux arts. Matilda Coxe Stevenson, notamment, se liera profondément d’amitié pour cette personne. Pendant de très longues années, Stevenson sera persuadée que We’wha était une femme, parce qu’elle s’habillait en robe et pratiquait des activités a priori traditionnellement réservées à la gente féminine (en tout cas, aux yeux de la société occidentale de l’époque). L’ethnologue ira même jusqu’à exhiber « son amie indienne » dans la haute société de Washington, et à la présenter à de nombreux sénateurs, et même au président Cleveland ! De nombreux articles sur cette « prêtresse zuni » parurent alors dans les journaux de l’époque. Pourtant, la réalité est toute autre : We’wha était en réalité un homme, ou plutôt, un lhamana. Soit, un Deux-Esprits, dans le langue des zunis. Tous s’y sont pourtant trompés : aux yeux du monde occidental de l’époque, We’wha était indiscutablement une femme… Jusqu’à ce que la réalité ne soit découverte, de nombreuses années après. Quelle drôle d’ironie que cette ambassadrice du peuple Zuni fut en fait un ambassadeur ! Lire la suite

The Spirit and the Flesh, de Walter L. Williams

Fiche technique :

Titre : The Spirit and the Flesh : Sexual Diversity in American Indian Culture

Auteur : Walter L. Williams

Editeur : Beacon Press

ISBN : 978-0807046159

Première publication : 1986

Quoi de mieux pour commencer nos présentations que The Spirit and the Flesh, un livre incontournable et précurseur ? Hélas disponible uniquement en anglais… L’édition dont nous allons parler est la nouvelle version, qui fut à nous préfacée en 1991 (la première édition datant de 1986). On insiste particulièrement sur ces dates, car avant d’entamer la lecture de cet ouvrage, il est important d’en replacer le contexte historique. A cette époque, probablement de manière plus criante qu’aujourd’hui les communautés « gays » éprouvaient le besoin de revendiquer leur identité, et moins de vingt ans après Woodstock & co, la « liberté sexuelle » était un sujet en vogue, incontournable et présent dans tous les esprits. Walter L. Williams, né en 1948, avait une vingtaine d’année en 68, et fait donc nécessairement partie de cette génération fortement marquée par ces mouvements de « libération ». Ceci expliquant sans aucun doute la part très importante de cet ouvrage consacrée à la « sexualité conventionnelle ». Il faudra donc relativiser et prendre avec du recul les propos tenus par l’auteur à ce sujet. Si l’on insiste particulièrement sur ce point ici, c’est car l’un des objectifs de ce site est justement d’aller au-delà des clichés, de revendiquer l’aspect hautement spirituel (et essentiel) de ceux qu’on appelle les Deux-Esprits. Lire la suite