L’homme qui tomba amoureux de la lune, de Tom Spanbauer

Fiche technique :

Titre : L’homme qui tomba amoureux de la lune

Auteur : Tom Spanbauer

Editeur : 10/18

ISBN : 978-2264035684

Première publication USA : 1992 (1994 pour la France)

Cabane est un métisse indien. Alors qu’il n’est encore qu’enfant, sa mère, prostituée, se fait assassiner. Lui-même ne sort pas indemne de cet évènement dramatique. Pris alors en charge par Ida Richilieu, la tenancière de la maison close où travaillait sa mère, Cabane va grandir dans ce lieu de débauche. Mais Cabane n’est pas un indien comme les autres, il est un bardache… Ida va alors décider de se servir de lui d’une manière bien particulière dans son établissement. Cabane acceptera, sans trop broncher. Pourtant, rattrapé par son passé, il va quitter sa vie pour partir en quête de sa propre identité. Sur sa route, il rencontrera une multitude de personnages, indiens ou américains, parfois jovials et truculents, d’autres fois impitoyables et mécréants… Continuer la lecture

Hosteen Klah, homme-médecine et peintre sur sable navaho, de Franc J. Newcomb

Fiche technique :

Titre : Hosteen Klah, homme-médecine et peintre sur sable navaho

Auteur : Franc J. Newcomb

Editeur : Le Mail

ISBN : 978-290395132

Première publication USA : 1964 (1993 pour la France)

Dans les années 1910, quand les J. Newcomb installe un comptoir commercial près de la de Gallup, ils y rencontrent Hosteen Klah, un homme-médecine particulièrement réputé au sein de la communauté navajo. Très vite, ils se lient d’amitié pour cet indien. Dès lors, tout au long de leur vie, ces colons fréquentèrent Klah et son clan, au fil des années et des saisons. Ils furent alors des observateurs très privilégiés des traditions navajo. Aussi, grâce à l’amitié qui lia Franc J. Newcomb à Hosteen Klah, ainsi qu’à sa passion pour l’histoire et la culture navajo, elle réalisa l’ouvrage ici présenté. Elle y retrace d’abord une partie des souffrances qu’on dues subir le peuple navajo, avant de s’attarder sur la vie de Hosteen Klah lui-même, ainsi que leur rencontre et sa propre vie à elle (n’hésite pas à se tirer la couverture à elle, pour bien se mettre en avant… Bref…). Continuer la lecture

The Zuni Man-Woman, de Will Roscoe

Fiche technique :

Titre : The Zuni Man-Woman

Auteur : Will Roscoe

Editeur : University of New Mexico Press

ISBN : 978-0826313706

Première publication : 1991

Connaissez-vous l’histoire incroyable de We’wha ? Très peu connue en France, elle est pourtant très singulière et révélatrice du « choc des cultures » qui survint quand les Etats-Unis se développèrent en tant que pays indépendant, au dépend des tribus amérindiennes d’origine. Tout commence en 1879, quand l’anthropologiste Matilda Coxe Stevenson et son mari arrivent dans un petit village Zuni, pour étudier les meurs et les coutumes des indiens pueblos. Très vite, ils y font la rencontre de la réputée We’wha, une indienne qui malgré son physique imposant, excellait dans de nombreux arts. Matilda Coxe Stevenson, notamment, se liera profondément d’amitié pour cette personne. Pendant de très longues années, Stevenson sera persuadée que We’wha était une femme, parce qu’elle s’habillait en robe et pratiquait des activités a priori traditionnellement réservées à la gente féminine (en tout cas, aux yeux de la société occidentale de l’époque). L’ethnologue ira même jusqu’à exhiber « son amie indienne » dans la haute société de Washington, et à la présenter à de nombreux sénateurs, et même au président Cleveland ! De nombreux articles sur cette « prêtresse zuni » parurent alors dans les journaux de l’époque. Pourtant, la réalité est toute autre : We’wha était en réalité un homme, ou plutôt, un lhamana. Soit, un Deux-Esprits, dans le langue des zunis. Tous s’y sont pourtant trompés : aux yeux du monde occidental de l’époque, We’wha était indiscutablement une femme… Jusqu’à ce que la réalité ne soit découverte, de nombreuses années après. Quelle drôle d’ironie que cette ambassadrice du peuple Zuni fut en fait un ambassadeur ! Continuer la lecture

Le preneur d’âmes, de Frank Herbert

Fiche technique :

Titre : Le preneur d’âmes

Titre original : Soul Catcher

Auteur : Frank Herbert

Editeur : Pocket

ISBN : 978-2266189637

Charles Hobuhet aurait pu vivre une vie d’Américain ordinaire. D’origine amérindienne, plutôt cultivé et bien intégré dans la société des blancs, il semblait promis à un « bel avenir ». Pourtant, suite au viol de sa soeur, il entend l’appel des Esprits de son peuple. Dès lors, il devient Katsuk, inspiré par le Preneur d’âme, et réclame que le peuple blanc expie ses fautes, via le sacrifice d’un innocent, dont le sang versé permettra de rétablir l’équilibre du monde. Il enlève alors le jeune David Marshall, et l’emmène au plus profond d’une forêt. Mais pour que le sacrifice ne soit pas qu’un vulgaire meurtre, il faut que la victime en comprenne le sens profond et accepte d’être immolée sur l’autel de la bêtise de son peuple. Tandis qu’entre Katsuk et David, d’étranges liens d’amitiés se mettent en place, tout le système policier « blanc » se met en branle pour retrouver l’adolescent avant qu’il ne soit trop tard… Continuer la lecture

Le folklore des peaux-rouges, de H.R. Rieder


Fiche technique :

Titre : Le folklore des peaux-rouges

Auteur : H.R. Rieder

Editeur : Payot

ISBN : 978-2228328302

Première publication : 1952

Ce livre, publié à l’origine en Allemagne, a été écrit par un européens qui vécut plusieurs années parmi des amérindiens. Dans cet ouvrage de référence, il a posé à l’écrit de nombreux contes et légendes qu’il a pu entendre à cette occasion. Des légendes qui normalement ne sont transmises que par la voie orale. A l’époque de sa publication, ce recueil était donc véritablement unique, et il reste aujourd’hui particulièrement intéressant pour quiconque veut étudier les cultures amérindiennes, ou plus généralement les mythologies du monde. Mais nous ne attarderons ici que sur une seule histoire, celle intitulée « L’homme qui possédait un charme d’amour », qui est la seule qui évoque le sujet qui nous intéresse sur ce site. Cette légende est d’origine Pieds Noirs. Mais quel est donc son contenu ? Continuer la lecture

Les mangas d’Aya Kanno

Le site est en train de subir de nombreuses modifications dans sa structure, et nous réfléchissons à la meilleure manière d’en présenter le contenu. Parallèlement à cela, les lectures de livre et rédactions d’articles avancent. Mais comme toujours, les choses prennent du temps… Dans ce genre de période, nous mettrons à jour Deux-Esprits.free.fr avec des articles plus « légers », d’une certaine manière, mais qui continuent à aborder le sujet qui nous intéresse. On inaugure donc notre section « Bonus » en vous présentant le travail très singulier d’une dessinatrice de BD japonaise : Aya Kanno.

Son oeuvre phare, intitulée Otomen, nous avait bien mis la puce à l’oreille… Ce manga raconte l’histoire de garçons efféminés, qui s’intéressent à la couture, sont particulièrement doués en maquillage ou en cuisine, mais qui n’en restent pas moins viril et doués en arts-martiaux. Tout au long de cette série, la dessinatrice se plaît à décrire le quotidien pas si ordinaire de ses otomen (= fémimen), ces hommes qui sont capables de faire preuve d’autant de virilité que de sensibilité. Tout est traité sur le ton de l’humour, et doit donc être pris pour ce que c’est : une oeuvre d’abord de divertissement. Il n’empêche qu’on remarque la très faible présence féminine dans cette oeuvre, mais surtout que la dessinatrice a imaginé toute une fraternité d’hommes féminins, qui se réconfortent les uns les autres… Simple coïncidence ou véritable inspiration ? Continuer la lecture